Capture d’écran 2013-12-23 à 16

source

Le Blog "Passeur de sciences" du Monde.fr relate une étude publiée par le magazine Nature en ce mois de décembre. Les signataires de 5,5 millions d'articles scientifiques publiés entre 2008 et 2012 ont été analysés pour évaluer les inégalités hommes-femmes dans la recherche académique. Les conclusions sont sans appel: non seulement la parité ne s'applique absolument pas aux plus gros contributeurs à la science mondiale mais les femmes sont plus susceptibles de jouer un grand rôle dans la science dans les pays qui n'ont pas une place importante dans la recherche mondiale.

Dans le graphique ci-dessus, la parité impliquerait un ratio de 1 mais on en est assez loin dans la plupart des cas.

Article - Etude