Dans le cadre d'un plan de lutte contre les discriminations voté en 2011 par le Conseil général de l'Essone, en Fance, le cv anonyme y est testé depuis quelques mois. Le but est de faire disparaître certaines données du cv (civilité, nom, prénom, date et lieu de naissance, nationalité, adresse, adresse email...) pour prévenir des discriminations éventuelles dans le chef de la personne chargée du recrutement.

Si cet outil peut être utile pour tester ses méthodes de sélection, le CV anonyme ne doit cependant pas être un obstacle à la créativité des différents acteurs du recrutement, tant publics que privés, en matière de lutte contre les discriminations et les préjugés: description de fonction objective, formulaire de sollicitation standardisé, diversification des équipes de recrutement, ... font partie d'un "tout" qui peut par exemple prendre la forme d'un plan de diversité.

 Articles et études sur le sujet:

CV anonyme versus label diversité

Rapport sur l’expérimentation du CV anonyme en Région Bruxelles Capitale