Capture d’écran 2014-05-21 à 09

A cinq jours des élections, le Centre interfédéral pour l’égalité des chances appelle les prochains gouvernements à élaborer et à réaliser un plan interfédéral de lutte contre le racisme. Il y consacre le focus de son rapport annuel Discrimination/Diversité, paru hier.

Le racisme se 'dit' moins aujourd'hui. Et lorsqu'il s'exprime explicitement, il fait généralement face à une levée de boucliers de la part d'individus et de la société civile. Un plan d'action interfédéral de lutte contre le racisme est-il dès lors réellement une priorité à inscrire dans les accords gouvernementaux après les élections du 25 mai? Oui, parce que tous les indicateurs montrent combien le degré de participation des personnes étrangères ou d’origine étrangère au marché du travail est faible et combien la société belge reste peu inclusive. Oui, parce que la discrimination 'raciale' continue à se manifester dans tous les domaines, souvent de manière plus insidieuse, ce qui la rend plus difficile à combattre. Et oui parce qu'à force de culturaliser le débat, on a détourné l'attention des chantiers les plus susceptibles de faire progresser l'égalité et la participation : l'emploi, l'enseignement, le logement.

À travers ce rapport annuel, le nouveau Centre interfédéral pour l’égalité des chances tient donc à donner une impulsion afin de relancer pleinement le travail sur un plan d’action interfédéral de lutte contre le racisme. Ce plan d’action doit concerner tous les domaines sociétaux et considérer des éléments aussi bien répressifs que préventifs. « Afin d’y parvenir avec succès, les pouvoirs publics fédéraux, les autorités régionales et des Communautés, ainsi que les autorités locales ont tout intérêt à se concerter sur une stratégie commune, une approche conjointe, comme ils l’ont fait en 2013 pour aborder l’homophobie. Ils réaliseraient ainsi une promesse faite juste après la conférence mondiale contre le racisme de Durban en 2001, réitérée maintes fois, mais jamais réalisée », conclut Patrick Charlier.

Consulter le rapport