Les travailleurs belges des entreprises Total et Siemens ne pourront bientôt plus consulter leurs mails en dehors des heures de bureau, rapporte L’Echo. Cette mesure doit permettre de faire baisser le nombre de cadres souffrant du syndrome d’épuisement professionnel, aussi appelé « burn-out ».

En Allemagne, Volkswagen et BMW appliquent déjà ce système. Cette séparation plus marquée serait un argument de recrutement, un pouvoir d'attraction vers la société qui favorise la conciliation vie privée-vie professionnelle.

En savoir plus