Le groupe Randstad et l'OFRE (Observatoire du fait religieux en entreprise) ont présenté il y a quelques jours les résultats d'une étude commune sur le fait religieux en entreprise.

Il s'avère que 28 % des managers RH interrogés ont déjà été confrontés à ces questions. Le sujet est donc tout sauf marginal et a, selon les auteurs de l'étude, "bien vocation à devenir un objet de gestion". En effet, même si peu de cas amènent à des blocages (6 %), 41 % des cadres RH interrogés pensent que cette question va devenir problématique dans un futur proche. 

80% des managers se disent à l'aise sur les questions en lien avec le fait religieux et 58% des managers de proximité déclarent que cela n'influence pas leurs pratiques de gestion.

L'étude met cependant en lumière le besoin de pouvoir disposer d'outils et de transférer les cas à leur hiérarchie en cas de besoin.

"L’enjeu pour les managers de proximité est de pouvoir traiter le fait religieux comme un fait non religieux. À titre d’exemple, il s’agit de pouvoir traiter une demande de pouvoir prier pendant le temps de travail simplement comme une demande de pause."

Télécharger l'étude

La diversité culturelle sur le lieu de travail - étude du Centre pour l'égalité des chances

Source